Je ne vois pas pourquoi un grand artiste ne serait pas fou, c'est souvent le cas d'ailleurs.

1967
EMC Discographie 1991 >> 2000 Eddy au casino de Paris
Eddy au casino de Paris

>>> Polydor - 5 novembre 1991 - 849281

 

>> Enregistré en novembre 1990 au Casino de Paris.
>> Producteur : Patrice Cremer.
>> Ingénieur du son : Pier Alessandri assisté de Gilbert Cara.
>> Mixé au Studio Méga.
>> Le titre "Tell it like it is (Dis toi que ça existe)" a été enregistré avec les Neville Brothers au Festival de Nyons (Suisse) le 25 juillet 1991.

 

 

01
-
J'ai le bonjour du blues (J.Sample - Adapt. C.Moine / W.Jennings)
5'22
02
-
La peau d'une autre (C.Moine / P.Lemaître)
3'20
03
-
Le blues du blanc (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'45
04
-
J'vous dérange ? (C.Moine / P.Papadiamandis)
3'22
05
-
Soixante, soixante-deux (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'03
06
-
M'man (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'28
07
-
Je vais craquer bientôt (C.Moine / P.Papadiamandis)
3'58
08
-
La dernière séance (C.Moine / P.Papadiamandis)
3'32
09
-
Le cimetière des éléphants (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'34
10
-
Lèche-botte blues (B.Bergman - C.Moine / P.Papadiamandis)
4'46
11
-
Under the rainbow (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'20
12
-
Le parking maudit (C.Moine / P.Papadiamandis)
4'20
13
-
A crédit et en stéréo (C.Berry - Adapt. C.Moine)
4'21
14
-
Bye bye Johnny B.Goode (C.Berry - Adapt. C.Moine)
2'54
15
-
Couleur menthe à l'eau (C.Moine / P.Papadiamandis)
6'18
16
-
C'est la vie mon chéri (C.Berry - Adapt. C.Moine)
2'52
17
-
C'est un rocker (C.Berry - Adapt. C.Moine)
4'28
18
-
Tell it like it is (Dis-toi que ça existe) (G.Davis - Adapt. C.Moine / L.Diamond)
3'50

 

 

Sessionographie de l'enregistrement
Guitares
Basile Leroux & Jean-Michel Kadjan
Claviers
Arnaud Dunoyer de Segonzac
Batterie
Kirt Rust
Basse
Evert Verhees
Saxophone
Michel Gaucher

 

 

Bonus "E.M.C." grâce à "Eddy sur Seine"
>> Eddy se produisit du 03 novembre au 02 décembre 1990.
>> Le soir de la première, Eddy victime d'une angine blanche du annuler le spectacle : il rajoutera une date le 12 décembre 1990 au Zénith où les déçus du 1er soir étaient prioritaires.

 

L'association

Connexion adhérents